Olá ! En attendant de trier, ranger et rédiger mes articles sur notre road-trip en Écosse, aujourd’hui c’est en portugais que je vous accueille pour vous parler de l’île de Madère et vous faire patienter un petit peu :-) Depuis que j’ai acheté de l’eucalyptus chez le fleuriste, l’odeur me transporte là-bas ! Ni une ni deux, je me dis que c’était le bon moment pour vous écrire livrer cet article sur la semaine que nous avons passé à Madère, il y’a deux ans, en Octobre 2013 (2013… déjàààà ?). Si vous cherchez une nouvelle destination de vacances, après ça vous voudrez réserver direct votre vol pour Madère ! Je vais essayer de ne pas trop papoter et de vous livrer en quelques mots et quelques images pourquoi j’ai vraiment aimé cette île perdue en Atlantique !

C’est où Madère ?

Madère est un archipel du Portugal située au large du Maroc dans l’Atlantique. Si vous tracez une ligne droite qui part de Marakech vers l’ouest et une autre qui part des îles Canaries vers le Nord, à l’intersection vous tomberez sur Madère ! (en vrai c’est là. Merci Google maps ;p). Depuis Paris, comptez environ 3h30 de vol. Ça se fait vite et le dépaysement est grand ! La pleine saison pour Madère c’est au printemps / début d’été, en pleine floraison l’île est magnifique. Nous y sommes allés début Octobre, les prix sont plus attractifs et il fait encore trèèès beau ;-)

.

Funchal, la capitale

La capitale à l’architecture coloniale est très agréable, avec des parcs et des espaces verts un peu partout. Elle est cependant très touristique avec d’énormes ferry qui débarquent des centaines de personnes en une seule fois… Mais pour les oublier, baladez-vous dans les petites rues et partez explorer la ville.

Que faire à Funchal ?

  • El Marcado dos Lavradores – Le marché des travailleurs est le passage obligé : beaucoup de fruits, de couleurs et d’odeurs, c’est incontournable ! Par contre, attention aux vendeurs à l’étage qui vous prennent vraiment pour des jambons touristes en vous faisant payer le prix fort ! Achetez vos fruits et légumes en bas, comme les locaux.
  • Un tour sur le port pour admirer la vue sur la ville dans les montagnes. Faites aussi un tour sur les quais et jetez un œil aux  graph et aux pochoirs que les voyageurs des quatre coins du monde laissent comme trace de leur passage : j’adore !
  • Montez en haut de la ville : évitez la voiture – qui nous a valu quelques sueurs froides dans une côte très très raide… (mamamia nos démarrages en côte ont dû bien faire rire les habitants) – et préférez le téléphérique !
  • Perdez-vous dans les jolies ruelles pavées, imprégnez-vous de l’architecture et de l’ambiance un peu nonchalante de la ville.
  • Un tour en catamaran pour aller voir les dauphins mais aussi l’île depuis la mer. Et s’il fait beau, prévoyez le bikini, le catamaran fait une petite pause pour que vous puissiez-vous baigner. Grande classe !
  • Allez manger du poisson frais et des lapas le midi dans un petit resto aux murs parsemés d’azulejos : Fim do Século, Rue da Carreira.
  • Flânez dans les parcs à la végétation foisonnante et faites une sieste à l’ombre d’un arbre. Testé et approuvé ! :p
  • Le soir, ne ratez pas la rue Santa Maria, la plus vieille rue de Madère avec tout plein de chouettes bars, mais surtout un resto excellent : Arsénio’s ambiance typique, chanteurs de Fado (émotiiiiions garanties) et des brochettes de bœuf ou de poisson cuites au feu de bois… à tomber !
  • Goûtez forcément un bolo de caco : ce pain typique de Madère à base de farine de patate douce, cuit au feu de bois sur une pierre et qu’on déguste avec du beurre persillé ! Tellement bon ! Je crois bien que je vais vite vous livrer la recette ;-)

.

tippy-madere-funchal1

tippy-madere-funchal2
tippy-madere-funchal3
 tippy-madere-funchal6
tippy-madere-funchal5
tippy-madere-funchal7
tippy-madere-funchal11
tippy-madere-funchal9
tippy-madere-funchal8
tippy-madere-funchal15tippy-madere-funchal14
tippy-madere-funchal13
tippy-madere-funchal10
tippy-madere-funchal12

Levada do Caldeirão Verde

Première rando au programme de la semaine. Et cette journée dans la levada do Caldeirao Verde était vraiment magique. Une nature incroyable qui se dresse devant nous et nous fait dire, que oui, on a bien fait de venir ici ! À Madère les levadas sont ces canaux d’irrigation creusés par l’homme à flan de falaise. Un travail de titan qui permet aujourd’hui aux touristes de randonner tranquillement en pleine montagne. La levada do Caldeirão Verde, au cœur du parc National de Queimadas, est une des plus longue (40km si on enchaine avec la Levada Caldeirão do Inferno), très prisée par les randonneurs. La marche est facile et les paysages dingues ! On marche au bord du vide mais la vue est impressionnante. Des falaises qui s’entremêlent, une végétation dense et au bout, tout au bout, la mer et le ciel qui se confondent… On était petits, vraiment tout petits ici.

tippy-madere-levada-caldeirao-verde2

tippy-madere-levada-caldeirao-verde3

tippy-madere-levada-caldeirao-verde5
tippy-madere-levada-caldeirao-verde1

tippy-madere-levada-caldeirao-verde4

Ponta do São Lourenço

Deuxième jour, deuxième rando ! Et non, on ne chaume pas en vacances ;-) Et heureusement car cette rando là on ne pouvait pas s’y attendre. La veille on était immergés dans une nature luxuriante, aujourd’hui c’est le désert. La pointe de São Lourenço est la péninsule à l’est de l’île, la partie volcanique de Madère. Ici, pas un arbre à l’horizon, c’est lunaire. Les couleurs sont chaudes, les contrastes avec la mer irréels. La rando en plein soleil est difficile, on traverse un paysage rocheux et secs, sans la moindre parcelle d’ombre. Les dernières marches pour arriver tout au bout de la presqu’île paraissent de plus en plus hautes, mais les regards complices de ceux qui descendent sont encourageants. Il faut tenir car la vue vaut bien ces quelques minutes de souffrance ;-)

Tippy.fr - Madère - Ponta de Sao Lurenço

tippy-madere-sao-lourenco5Tippy.fr - Madère - Ponta de São Lourenço
Tippy.fr - Madère - Ponta de São LourençoTippy.fr - Madère - Ponta de São Lourenço

Le plateau Paúl da Serra

Ça parait dingue… et pourtant le plateau Paúl da Serra est le seul endroit plat de l’île ! Après toutes les routes sinueuses et escarpées que l’on traverse, c’est assez fou d’atterrir ici et de n’avoir pour seul horizon que cette route particulièrement droite ! Le plateau situé à 1 500m d’altitude est balayé par les vents et offre de jolis points de vues sur les vallées escarpées au Nord et au Sud. Il ne manquait plus qu’un petit rouleau de poussière qui traverse la route porté par le vent, et on était (presque) au Far West !

tippy-madere-paul-da-serra4

tippy-madere-paul-da-serra3
tippy-madere-paul-da-serra1
tippy-madere-paul-da-serra0

Une soirée à Ponta do Sol

Je tenais vraiment à vous parler un peu de cet endroit car on y a passé une soirée magique ! Ponta do Sol c’est l’endroit le plus ensoleillé de l’île. L’adresse été conseillée dans notre petit guide qui ne paie pas de mine et ce petit resto jaune perché au dessus de la mer nous a tout de suite fait de l’œil. On a traversé l’île jusqu’à Ponta do Sol aussi vite que possible pour ne pas rater le coucher de soleil et on est arrivé tout juste ! Et coup de bol, il restait deux petites places sur la minuscule terrasse ! Après avoir demandé à la serveuse de nous faire découvrir un plat typique, on a dégusté avec les doigts les Lapas, ces coquillages de Madère cuits dans du beurre à l’ail face à la mer et au coucher de soleil. La lumière sur la ville nichée dans les montagnes était vraiment superbe ♡♡♡

Tippy.fr - Madère - Ponta do Sol

Tippy.fr - Madère - Ponta do Sol
Tippy.fr - Madère - Ponta do Sol

Pico do Arieiro

Le Pico do Arieiro culmine à 1 820m d’altitude. C’est le 3eme sommet le plus haut de l’île mais aussi le plus touristique (avec magasins de cartes postales, restos, joueurs de flutes de pan, groupes qui parlent très fort en suivant le drapeau jaune…). Mais c’est beau ! Le conseil le plus important que je puisse vous donner c’est d’arriver tôt, avant que les nuages ne se lèvent et ne viennent couvrir toute la vue sur la mer. On a eu le temps d’apprécier la vue puis de voir les nuages arriver à toute vitesse, c’était grandiose ! Une rando de 10km part du sommet pour rejoindre le Pico Ruivo. Mais après avoir lu que le chemin était très escarpé, friable, serpentait au bord du vide et parfois sans cordes de protection du tout, nous n’avons pas tenté le coup (je vous ai déjà dit que j’avais le vertige non ? ;p). Mais pour les plus courageux, je le conseille ça doit être vraiment flippant beau ! Si vous voulez plus d’infos, Claire-Line en parle très bien sur son blog > ici !

tippy-madere-arieiro0

tippy-madere-arieiro1
tippy-madere-arieiro4
tippy-madere-arieiro6

Pico Ruivo

Le Pico Ruivo est le plus haut sommet de Madère avec ses 1 862m d’altitude. On peut y accéder depuis le Pico de Arieiro avec la rando de 10km dont je parlais jsute au dessus, ou en partant de l’Achada do Teixeira, à 1 592m d’altitude accessible en voiture… Je peux vous dire que ça grimpe ! La marche de 5km est plutôt facile et on est vite récompensés par la vue panoramique sur l’île depuis le sommet ! Si vous arrivez avant les nuages, c’est grandiose ! Les terres sauvages et volcaniques s’étendent à perte de vue, la mer rejoint le ciel, les bruyères vertes contrastent avec la roche ocre… Grandiose je vous dis ! ;)

tippy-madere-ruivo1

tippy-madere-ruivo2
tippy-madere-ruivo7
tippy-madere-ruivo4

picto-photo

À ne pas louper non plus !

  • Cabo Girao : la deuxième falaise la plus haute d’Europe (entre 560 et 589 m), aménagée avec un plateau de verre pour accueillir les touristes : vertigineux !
  • Boca de Encumeada : le belvédère se situe au centre de l’île, quand les nuages ne viennent pas tout recouvrir on peut voir les deux vallées Nord et Sud de Madère, jusqu’à la mer. Impressionnant !
  • Levada do Norte (de Quinta Grande/ à Ribeira Brava) : elle traverse la montagne, les villages et les forêts d’eucalyptus, et on peut voir les cultures en étages, qui se succèdent les unes aux autres à flan de montagne. Typique !
  • Caniçal : une ville colorée proche de Sao Lourenço, pratique quand on meurt de faim après la rando hihi ! Mais ne faites pas le détour exprès, nous n’y avons pas trouvé grand intérêt :)
  • 3h en mer, sur un catamaran pour retrouver son âme d’enfant “ils sont là là là ♥♥♥ !” (yeux cœur, paillettes et arc en ciel) / Prazer do Mar (30€ par personne)
  • La petite route ER101 : au bord, tout au bord de la falaise ! Fermée lorsqu’on y est passés car dangereuse à cause des éboulements, elle est tout de même impressionnante de loin !
  • Seixal : pour ses falaises sombres et brutes qui se jettent dans une eau turquoise
  • Faial et son gros rocher qui surplombe la mer.
  • Porto da Cruz : pour un déjeuner et une bière locale face à la mer.
  • Porto Moniz : pour profitez des piscines naturelles (il y’a le complexe balnéaire payant, mais juste à côté du restaurant Cachalote vous pourrez vous baignez gratuitement !)
  • Ribeiro Frio – Balcões : un superbe point de vue sur le parc National Naturel de Ribeiro Frio et sur la côte nord-est de l’île par beau temps… S’il fait gris, vous ne verrez rien, surtout pas le vide immense sous vos pieds :-p
  • Ponta do Pargo : pour un coucher de soleil… so romantique !

… Et surtout, tout ce que vous découvrirez par vous-même :)

 


Ce que je retiens

  • Des paysages contrastés : des montagnes arides et rocheuses, des falaises volcaniques sombres qui se jettent dans une eau turquoise, des vallées verdoyantes et foisonnantes, des villes dans des montagnes… des routes sinueuses et UNE route rectiligne… Madère est riche en paysages très diversifiés, on en prend plein les yeux. Tout le temps !
  • Si je ne pouvais vous donner qu’un seul conseil : louez une voiture (mais pas l’entrée de gamme qui ne résistera pas aux routes très montagneuses et pentues de l’île…) ! Découvrir les paysages en roulant, ça vaut vraiment le coup, et vous ne pourrez pas tout faire en bus, ou alors plus difficilement… Les routes de montagne escarpées nous font découvrir des paysages grandioses, des maisons et des fermes nichées au creux de la végétation et des cultures en étage. Il n’y a pas beaucoup de routes sur l’île, mais préférez les plus petites (aussi les plus compliquées) vous ne serez pas déçus. J’ai adoré longer la côte nord de l’île, de Faial à Sao Vincente par la ER101, les paysages sont vraiment impressionnants ! (Bon aussi parce que ce n’est pas moi qui conduisais, je l’avoue…)
  • Allez-y les yeux fermés si vous aimez la nature grandiose, foisonnante et luxuriante, la montagne et les chemins escarpés, si vous êtes un as du volant et que vous maîtrisez les routes sinueuses  (ou si vous partez avec quelqu’un qui conduira à votre place), si vous préférez le bronzage “chaussures de rando” au bronzage “bikini”*, si vous n’avez pas trop le vertige, si vous aimez la découverte, la chaleur pas étouffante et le dépaysement total.

* Madère est une île volcanique, il y’a quelques plages de galets pour s’y prélasser. Mais si vous préférez les plages de sable fin, prenez le bateau et rendez-vous sur la petite île au nord-est de l’archipel, à Porto Santo. Vous y trouverez votre bonheur ;-)

 


.

Et si vous êtes curieux vous pouvez jeter un œil à la vidéo ♡

Elle est un peu beauuucoup longue – soyez indulgents c’était ma 1ère vidéo – mais peut-être qu’elle vous donnera envie de soleil :)