Hello hello !

Finis les articles sur la Norvège, mais je ne pouvais pas vous quitter sans vous laisser un petit goût de là-bas… Une nouvelle recette, un souvenir gourmand, qui lorsque je l’ai faite, m’a emporté tout droit en Norvège, en me rappelant ce jour de pluie lorsque nous sommes entrées dans cette boulangerie pour acheter un petit réconfort sucré… le Kanelbullar (la version norvégienne du cinnamon roll), cette viennoiserie à la cardamome et à la cannelle que l’on trouve dans tous les petits cafés.

Bon, comme j’ai un peu tardé à publier cet article, ce n’est plus vraiment une gourmandise de saison, mais c’est tellement bon si on veut juste se faire plaisir ! Et puis c’est si réconfortant de retrouver les saveurs de voyages une fois rentré chez soi : se plonger dans les photos, écouter de la belle musique et croquer à pleine dents dans un gâteau plein de sucre… Vous voyez ce que je veux dire ?

Pour la recette, je suis allée la piocher sur les internets, en choississant celle qui me semblait la mieux (pas facile il y’en a tellement !). J’ai donc fait confiance à Whitney, une norvégienne, et à sa recette de Norsk Kanelboller dont je vous livre la traduction (et mes adaptations) :)

 

  • titre-pate 500 g de farine
  • 5g de levure boulangère
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère de cardamome en poudre (c’est plus facile que de la moudre…)
  • 75 g de sucre
  • 1 œuf (à température ambiante)
  • 300 ml de lait
  • 75 g de beurre pommade

 

Note : tous les ingrédients doivent être à température ambiante avant de commencer.

.

  • 80g de beurre pommade
  • 5 à 6 cuillères à café de cannelle
  • 45 g de sucre

+ 1 œuf et un petit peu de lait pour la dorure + du sucre perlé pour la gourmandise :)

.Tippy.fr - Souvenir gourmand : le Kanelbullar de Norvège

1 – Mélangez ensemble tous les ingrédients secs : farine, sucre, sel, cardamome. Faites chauffer le lait jusqu’à ce qu’il soit tiède, ajoutez-y la levure (suivez les instructions de votre paquet de levure. Pour de la levure déshydratée par exemple : on la verse dans un peu de lait tiède et on attend une quinzaine de minute avant de la délayer). Faites un puit dans la farine et ajoutez l’œuf battu et le lait, mélangez avec une cuillère en bois pour bien tout incorporer, jusqu’à ce que la pâte se détache des parois. Vous sentez cette bonne odeur de cardamome ?

2 – C’est le moment d’ajouter le beurre pommade, en trois fois pour qu’il s’incorpore bien à la pâte. Faites-le directement dans votre robot ou votre machine à pain, la pâte colle beaucoup trop aux doigts ! Pétrissez une dizaine de minute. La texture est très collante mais c’est normal, après avoir poussé elle sera parfaite. Placez la pâte dans un saladier, couvrez d’un torchon propre et laissez pousser 1 à 2H, jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume (si besoin, mettez-la dans four à très basse température).

3 – Pendant ce temps là, on prépare la garniture : on mélange ensemble le beurre pommade (encore du beurre Alice ?? T’as pensé à mon pumpum short pour cet été ?),  la cannelle et le sucre pour obtenir une belle pâte brune et on réserve à température ambiante sous film.

4 – Une fois que la pâte à brioche a doublé de volume, étalez-la sur votre plan de travail fariné pour former un grand rectangle. Recouvrez de garniture puis repliez le rectangle en deux en rabattant la pâte sur elle même. Passez un coup de rouleau à pâtisserie pour bien “coller” les deux parties entre elles. Découpez ensuite des bandelettes d’environ 1,5 cm de large sur 15 à 20 cm de longueur, vrillez-les en torsades, puis façonnez-les en les enroulant autour de vos doigts, comme le montre bien Martin Johansson dans cette jolie vidéo : Snurra en kanelbulle. C’est assez technique, il faut chopper le coup de main, et même si les premiers ressemblent à des tas de nœuds, on s’en fiche un peu :)

Tippy.fr - Souvenir gourmand : le Kanelbullar de NorvègeTippy.fr - Souvenir gourmand : le Kanelbullar de Norvège

5 – Placez vos petits Kanelbullar sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, et laissez reposer  encore 1 petite heure sous film. Juste avant de les cuire, passez la dorure au pinceau puis saupoudrez de sucre perlé et d’un peu de cannelle (encore !). On laisse cuire une quinzaine de minute à 200°, jusqu’à ce qu’ils soient dorés et croustillants (surveillez bien la cuisson, je n’ai pas pu vérifier si la température indiquée était la bonne vu que mon four est vieux et perd la boule !). Et on les déguste encore tièdes pour le goûter, avec un bon thé Chaï aux épices :)

Tippy.fr - Souvenir gourmand : le Kanelbullar de NorvègeTippy.fr - Souvenir gourmand : le Kanelbullar de NorvègeTippy.fr - Souvenir gourmand : le Kanelbullar de Norvège

 Bon appétit les gourmands !