Encore une jolie découverte à quelques heures de la maison. On continue d’explorer la région avec pour mots clés gravés dans nos petites têtes : hauteur, nature & randonnées. Pour le premier ce n’est pas gagné d’avance, mais je me surprends à trouver “génial” et à pousser des cris de joie lorsque je trouve un point de vue à 200 mètres d’altitude… Ce week-end il fait grand soleil alors direction la Belgique, le long de la Meuse, à quelques kilomètres de Dinant, pour aller marcher un peu et découvrir les rochers de Freÿr (repérés sur google maps), un site très prisé par les grimpeurs.

Après un premier arrêt sur un parking, on s’aperçoit rapidement que la parcelle de forêt est privée, réservée uniquement sur autorisation aux grimpeurs. On passe tout de même jeter un œil au joli point de vue et on continue notre route pour s’arrêter au village suivant, à Falmignoul, et commencer notre rando. Le printemps presqu’arrivé, les températures toutes douces pour un 13 mars, le soleil derrière les arbres, les fougères, le lierre, le ciel bleu et la forêt pour nous tout seuls… c’est un vrai plaisir de marcher à l’ombre des arbres, avec seulement le bruit des feuilles mortes sous les pieds. Au bout d’une vingtaine de minutes, la forêt se dégage un petit peu pour nous laisser entrevoir la jolie vue sur le massif. La Meuse qui serpente & les falaises verticales, on sourit…

.

Freÿr - Belgique / Tippy.fr
Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Freÿr - Belgique / Tippy.fr
Freÿr - Belgique / Tippy.fr
Freÿr - Belgique / Tippy.fr
Freÿr - Belgique / Tippy.fr
Freÿr - Belgique / Tippy.fr
Freÿr - Belgique / Tippy.fr
Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Nous suivons le sentier du GR qui s’arrête assez rapidement à l’orée d’un champs et nous mène vers une route. Nous voulions descendre au pied des rochers mais ce chemin ne semble pas y mener. On fait alors demi-tour et en s’enfonçant dans les bois, on repère une falaise. En contrebas un chemin semble se dessiner, plutôt abrupte il paraît tout de même praticable puisqu’il y a des traces de passages. On imagine qu’il mène droit au fleuve, exactement là où on voudrait aller, mais on ne voit pas tout de suite comment y accéder. Je me souviens qu’à l’aller j’étais étonnée de trouver des figurines de Schtroumpf accrochées aux arbres.

Oui oui, des Schtroumpf ! Ils sont disposés à quelques mètres les uns des autres et nous guident jusqu’en bas par un chemin assez raide et gadouilleux. On hésite un peu, mais on se laisse guider et après deux-trois dérapages incontrôlés, on attrape rapidement des branches pour se stabiliser (et se défendre de Gargamel qui nous attend surement en bas !). Le chemin redevient plat, niché dans le creux d’une vallée sauvage, des mousses sur les arbres tombés au sol, des fougères partout, l’odeur de la terre humide ♡ En levant la tête en se rend compte de la pente raide que l’on vient de dévaler.

.

Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Freÿr - Belgique / Tippy.fr
Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Encore un peu plus loin, la forêt s’éclaircie et on arrive dans une prairie verte le long de la Meuse, sur le GR 125-126 qui mène au pied des falaises. L’occasion de pointer le bout du nez en haut, pour observer en silence ces grimpeurs qui dansent sur la roche, s’éloignant petit à petit vers le ciel.

Freÿr - Belgique / Tippy.fr
Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Freÿr - Belgique / Tippy.fr

tippy-freyr-29
tippy-freyr-30

Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Freÿr - Belgique / Tippy.fr

Freÿr - Belgique / Tippy.fr

.

Jolie Belgique, tu nous surprends à chaque fois ♡

.