Olalala, ça y’est, mes articles sur la Norvège touchent presque à leur fin. Je crois que ça va un peu me manquer de trier les photos, les retoucher et vous raconter notre périple !

Mais ce n’est pas tout à fait fini, je vous ai promis du vertige… alors suivez-moi !

Prekeistolen

norway-pulpitrock-pano

Pour cette dernière journée dans la région de Stavanger, il était évident qu’on ne pouvait pas passer à côté d’un endroit presque magique, vertigineux, si convoité par les touristes du monde entier, une falaise mythique : Preikestolen. Preikestolen, ou Pulpit Rock pour les intimes, c’est une falaise qui culmine à 604m et surplombe le Lysejford.

 

norway-ferry-4La traversée en ferry de Stavanger à Tau nous fait penser que cette journée sera parfaite : le ciel ne pouvait pas être plus bleu ! Une petite demi heure de route sépare le ferry et le départ de la randonnée du Preikestolen et dans la voiture on est vraiment surexited !  C’est l’avant dernière journée en Norvège et on compte bien en profiter à fond !

.

norway-ferry-5

norway-ferry-0

norway-pulpitrock-1norway-pulpitrock-3

Pour accéder à la falaise Preikestolen, une randonnée bien balisée d’environ deux heures traverse la montagne, les forêts et les lacs avec de nombreux points de vue sur les montagnes et le fjord. Et avec un temps pareil c’était juste magique ! La rando n’est pas compliquée, avec cependant quelques pentes escarpées et des rochers un peu glissants par endroits, mais pas de risques en regardant bien où l’on pose ses pieds. Mais par contre elle est blindée de monde. Ça gâche un peu ton moment de contemplation “olala que c’est beauuuu” lorsque tu entends un gamin hurler “HEEEY Mumyyyyyy?!! I’am huuuungryyyyy !!! “… Et ouiiii… ça c’est la rançon d’la gloire ma p’tite !

Prekeistolen

Les paysages sont époustouflants. Le chemin se rétrécit un peu, je longe les parois et j’assure un peu plus mes pas : on sent que l’on approche de la falaise. Et enfin, au bout là-bas on l’aperçoit, ce fameux Pulpit Rock !

Prekeistolen : les jambes en coton !Il y’a foule… et j’ai peur. J’ai un peu le vertige mais j’ai surtout peur des gens ! Le plateau s’avance dans le vide et les centaines de touristes qui grouillent un peu partout me filent la trouille ! Certains se penchent pour observer le vide, des enfants courent (mais ils sont inconscients les parents ?), d’autres s’amusent à sauter en l’air en se tenant la main tout au bord de la falaise pour avoir la photo la plus réussie et moi dans tout ça, je n’ose pas bouger ! Pétrifiée d’imaginer que quelqu’un tombe sous mes yeux.

On prend quelques photos et on décide rapidement de prendre de la hauteur. Il nous est juste impossible d’avancer sur la falaise avec tous ces gens. Après avoir escaladé quelques murs de rochers, on est enfin seules, face à au fjord qui s’étend de tout son long…

norway-pulpitrock-11Prekeistolen : les jambes en coton !

Prekeistolen : les jambes en coton !Prekeistolen : les jambes en coton !

Prekeistolen : les jambes en coton !

…et paf ! Encore une baffe ! On se sent minus,

un petit rien du tout face à cette nature époustouflante.

.

On profite de la vue, du soleil qui tape et du vent qui claque fort sur nos joues avant de monter encore un peu plus, pour cette fois, admirer le spectacle d’en haut. La falaise se découpe dans le bleu profond du fjord. Les couleurs sont puissantes et le lieu nous attire comme un aimant, c’est magique. Le temps file à une vitesse, déjà deux heures que nous sommes là-haut et la foule se dissipe un peu, on va pouvoir descendre :)

Prekeistolen : les jambes en coton !

Les pas sont prudents, tout doucement j’avance sur cette falaise, j’enjambe la faille qui sépare le plateau de la montagne et je me demande un peu ce que je fous là… Mais je comprends vite pourquoi l’endroit est si convoité. La vue est dingue et le bord de la falaise est juste là, à quelques mètres de mes pieds. Le vide et le danger m’attirent malgré tout. Ici pas de barrières de sécurité, tout le monde fait confiance à son instinct de survie et c’est ça qui rend le lieu si particulier. Si proches du vide mais tellement prudents quand même.

Prekeistolen : les pieds dans le vide !

Et puis, tout au bout de la falaise, il y’a ce petit creux qui forme la pointe du Pulpit : THE spot photo ! Pour tous les touristes, c’est le petit challenge de repartir avec sa photo les pieds dans le vide. Camille hésite, elle flippe un peu, mais son esprit audacieux l’emporte (même si elle a dit tous les gros mots de la terre, le cul assis sur cette falaise, uhu !) ! Je frissonne de la voir si proche du vide dans le viseur de mon appareil photo ! Clic clac, hop recule toi maintenant !! On a du mal à s’en aller, l’endroit est vraiment saisissant de beauté et d’appréhension. Un dernier coup d’œil et nous voilà reparties… enfin presque…

“Attends attends Camille ! Moi aussi je veux faire une photo en fait !”

J’ai soudain été saisie par le sentiment que si je n’essayais pas de m’approcher le plus possible du vide, j’allais le regretter ! Mais en m’avançant, en voyant ce vide si palpable, impossible de m’assoir, les jambes en coton, les yeux révulsés et la petite voix de ma maman qui résonnait “Si vous bougez, je vous file une tarte à l’arrivée”… Non, pas possible ! Pas grave, j’aurais essayé et je ne regrette pas car cette dernière journée dans la nature Norvégienne aura remplie toutes ses promesses !

IMG_9597

.

.
Et pour bientôt : le dernier dernier article sur la Norvège – avec un rikiki tour d’Oslo et une petite vidéo ↟↟↟

.

.

article-precedent-13

#1 : En route pour Bergen

#2 : Une rando dans les montagnes de Bergen

#3 : Sur les routes d’Øygarden

#4 : Destination Stavanger

#5 : Les pieds dans l’eau, la tête là-haut !