Il y’a ces bonheurs qui surgissent dans nos vies, ces instants que l’on espère, que l’on imagine et puis qui soudainement sont là, entre nos mains. Un grain de poivre qui saupoudre notre vie d’un peu plus de piquant, la rend plus forte encore et plus sensible aussi. Nous allons être parents. Ces quatre petits mots résonnent en moi depuis le début. Malgré les angoisses et les questions, ils me font frissonner de joie et d’excitation mais une chose est sûre, ils m’emplissent déjà d’amour.

Comme vous l’avez surement remarqué depuis plusieurs mois, et comme je vous le disais ici dans un petit bilan, l’année 2018 à été mise en pause du côté du blog et d’instagram. Un besoin de repli sur soi pour profiter égoïstement des moments qui nous ont été donné de vivre :) . Cette année, je voulais vous partager tous mes articles restés en brouillons depuis des lustres (la Normandie, Prague, Berlin, le Canada, l’Écosse, La Réunion…) et je n’ai finalement pas du tout réussi à m’y mettre. Et on me souffle dans le creux de l’oreille que ce n’est pas après la naissance de notre louloute que je trouverais le temps ! Si vous voulez, dites moi quel est celui qui vous ferait le plus plaisir, je trouverai peut-être un dernier élan de motivation pour le terminer ^^

Je tenais tout de même à revenir par ici avant le grand chamboulement de notre vie (je compte bien venir à nouveau raviver le feu de camps de mon Tippy dans quelques mois. Maintenant que c’est écrit ici et que vous en êtes témoins, impossible de m’y soustraire ^^) et c’est avec les jolies photos d’Anaïs de Carnet de Printemps, que j’ose cliquer sur “Publier”, comme ça, sur un coup de tête ! C’est bien la première fois que j’écris et poste un article aussi rapidement, et avec autant de nous dedans !

Un retour par ici sur la pointe des pieds, après 9 mois sans nouvelles (tiens tiens…), pour garder une trace de cette douce parenthèse blindée d’hormones dans laquelle je me suis laissée flotter ces derniers mois. Un retour un peu intime pour partager ici ce beau dimanche d’hiver.

Il avait gelé toute la nuit du 19 janvier, teintant les arbres et le sable d’une pellicule toute blanche. Le soleil prévoyait de briller tout le week-end. Une chance à saisir au milieu de tous les dimanches pluvieux qui venaient de s’écouler et de ceux qui allaient arriver. On avait enfilé nos sous-couches thermiques et nos bonnets en laine pour une dernière balade au bord de la mer, dans les dunes et sur la plage de Knokke-Heist en Belgique. Une dernière balade à deux et demi. Enfin, à trois puisqu’Anaïs nous a accompagné pour cette jolie journée. Elle pose un regard si juste et sensible sur la nature et sur les gens, elles sait capturer les instants fugaces du quotidien avec toujours beaucoup de poésie et j’étais certaine qu’elle saurait nous offrir des souvenirs précieux de ces derniers moments, nous qui ne sommes pas vraiment à l’aise devant un objectif. J’avais préparé un joli bouquet pour apporter un peu de chaleur dans cette journée glacée, les boutons de ma robe ne tenaient pas à cause de mon gros bidon, mais le cadre était parfait, la golden hour nous attendait, la lune immense et déjà brillante était suspendue dans le ciel rose, et Anaïs, comme ça, avec naturel, tendresse et spontanéité, a créé de la magie. Comme je les aime ces photos, merci pour ces souvenirs ♡


C’était un beau dimanche ♥